Substances émétiques

Sommaire

Le terme émétique désigne toute substance capable de provoquer des nausées ou des vomissements. De nombreuses substances toxiques ont cet effet. 

En médecine, la propriété émétique de certaines substances est utilisée dans le traitement de rares cas d'empoisonnement ou des cas d'overdose de stupéfiants ou de médicaments, pour évacuer en urgence le contenu gastrique. Ce sont des produits toxiques qui peuvent, à forte dose, provoquer des effets secondaires sévères. Leur administration demande des précautions d'emploi et une surveillance médicale.

Quelles sont ces substances émétiques ? Comment et dans quels cas sont-elles employées ? Quels sont leurs contre-indications et leurs effets indésirables ? Le point dans notre article.

Substances émétiques utilisées en médecine

Sirop d'ipéca 

L'Ipéca ou Ipécacuanha (Carapichea ipecacuanha) est un arbrisseau d'Amérique du Sud, de la famille des Rubiacées. Sa racine contient une grande quantité d'alcaloïdes (émétine et céphéline) possédant des propriétés vomitives :

  • L'effet émétique des alcaloïdes de l'ipéca est dû à la stimulation directe du nerf glossopharyngien et du nerf vague (pneumogastrique), et à une action au niveau des centres bulbaires impliqués dans le vomissement.
  • Le sirop d'ipéca contient un extrait de la racine d'ipéca. Il a un effet émétique rapide et intense. Il est utilisé pour évacuer de l'estomac certains produits toxiques ou, en usage détourné, par les personnes boulimiques qui ont besoin d'éliminer un trop plein gastrique après une crise. 
  • Il est administré en une seule prise variant de 5 ml à 30 ml en fonction de l'âge du patient. La dose peut être répétée une fois si aucun vomissement n'est survenu 20 minutes après son ingestion. 

En France, le sirop d'ipéca n'est plus disponible à la vente, mais on peut encore se le procurer sans ordonnance dans d'autres pays et sur Internet. La réglementation française réserve sa préparation magistrale (sur ordonnance médicale) aux pharmaciens.

Il peut être détenu par les seuls médecins généralistes ou urgentistes, susceptibles d'intervenir rapidement pour prendre en charge une intoxication par ingestion. Il fait partie des produits employés dans certains protocoles de lavage gastrique en milieu hospitalier.

Substances émétiques : l'apomorphine

L'apomorphine est un puissant émétique, obtenu par déshydratation de la morphine (alcaloïde de l'opium) :

  • Son action émétisante résulte d'un mécanisme qui stimule, au niveau central, les récepteurs de la dopamine de type D2.
  • Utilisée par voie sous-cutanée, à la dose de 1 mg par 10 kg de poids corporel, elle provoque des vomissements quasi immédiats.
  • Elle est employée dans certaines circonstances exceptionnelles d'ingestion d'un produit hautement toxique et dans le cas où le sirop d'ipéca, utilisé en première intention, n'a pas eu une action suffisante. 

À noter : l'apomorphine est aussi indiquée, à faible dose, pour traiter certaines formes sévères de la maladie de Parkinson. Elle est alors associée à un antiémétique

Précautions d'emploi des émétiques

L'évacuation rapide du contenu gastrique demande de nombreuses précautions d'emploi et une surveillance médicale de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque et de l'état de conscience du patient, qui s'effectue de préférence en milieu hospitalier.

Contre-indications liées aux émétiques

Les vomissements provoqués sont contre indiqués :

  • si l'absorption du produit toxique date de plusieurs heures ;
  • en cas d'ingestion de produits caustiques, d'hydrocarbures ou de produits moussants ;
  • dans toute les situations de risque d'inhalation des vomissements :
    • altération de la conscience ;
    • convulsions ;
    • pertes des réflexes respiratoires ;
    • troubles hémodynamiques (dysfonctionnements cardio-vasculaire) ;
    • personne âgée dépendante, enfant de moins de 6 mois et femme enceinte.

Émétiques : effets secondaires indésirables

Une dose excessive de sirop d'ipéca peut être responsable de vertiges, d'étourdissements, d'hypotension, d'essoufflement et d'augmentation du rythme cardiaque.

L'apomorphine injectée peut provoquer une somnolence, des hallucinations, une hypotension orthostatique, une hypertension pulmonaire et des troubles cardiaques.

En cas d'ingestion accidentelle d'un produit toxique, avant d'utiliser un émétique, vous pouvez contacter les urgences (15 ou 112) ou un centre antipoison qui vous indiquera les premiers gestes de secours à effectuer, en fonction de la toxicologie du produit ingéré. 

Ces pros peuvent vous aider