Alpha bloquant

Sommaire

Les alpha-bloquants, également connus sous le nom d'alpha-adrénolytiques, représentent une classe de médicaments agissant en opposition aux effets vasoconstricteurs de l'adrénaline et de la noradrénaline. Initialement développés comme antihypertenseurs en cardiologie, ces médicaments ont élargi leur champ d'application pour inclure des utilisations en urologie. Objectif : atténuer les symptômes associés à l'adénome prostatique, plus communément appelé hypertrophie bénigne de la prostate (HBP).

Cet article revient sur le mécanisme d'action de ces médicaments, ainsi que leurs indications primaires. Vous découvrirez également les diverses utilisations de ces molécules, en mettant en lumière leur impact et leur rôle dans le domaine médical. Enfin, zoom sur les effets secondaires potentiels, les contre-indications et les précautions d'emploi associées à ces agents pharmacologiques.

Mécanisme d'action et indications des alpha-bloquants

Les alpha-bloquants bloquent certains récepteurs alpha 1 adrénergiques et inhibent l'action des neurotransmetteurs, adrénaline et noradrénaline, au niveau de ces récepteurs. Ce blocage se traduit par une diminution du tonus sympathique et un effet vasodilatateur produisant une relaxation des fibres des muscles lisses, en particulier ceux situés sur la paroi des vaisseaux sanguins et sur la paroi des voies urinaires. Ce qui permet :

  • un abaissement rapide de la pression artérielle, sans augmentation réflexe de la fréquence cardiaque ;
  • une diminution de l'agrégation plaquettaire (formation de caillot) dans les vaisseaux sanguins ;
  • une réduction de la constriction au niveau du trigone vésical (paroi interne de la vessie), de l'urètre et de la prostate et une augmentation du flux urinaire.

Ils sont indiqués dans le traitement de l'hypertension artérielle et des troubles fonctionnels dus à l'adénome de la prostate. Il en existe deux types : les alpha-1 bloquants et les alpha-2 bloquants. Les premiers, tels que l'alfuzosine et la tamsulosine, sont utilisés pour traiter l'HBP, tandis que les seconds servent à traiter l'hypertension et l'anxiété.

Ces substances agissent en bloquant les récepteurs alpha-adrénergiques, ce qui entraîne une relaxation des muscles lisses de la prostate et de la vessie, améliorant ainsi les symptômes urinaires associés à l'HBP. Cependant, ces médicaments peuvent aussi entraîner des retombées indésirables comme une hypotension artérielle de type orthostatique chez certains patients. Il est donc important de surveiller attentivement les patients sous traitement et de prendre des mesures pour minimiser les risques d'effets indésirables.

Des études ont montré que ces médicaments peuvent se montrer efficaces et améliorer la qualité de vie des patients, bien que des données complémentaires soient nécessaires pour évaluer pleinement leur efficacité et les risques associés à leur utilisation. Une évaluation attentive des patients, en tenant compte de leur santé globale et de leurs antécédents médicaux, est essentielle pour déterminer le meilleur traitement pour chaque individu.

En comparaison, les bêta-bloquants constituent un autre type de médicament utilisé pour traiter l'hypertension artérielle. Contrairement aux alpha-bloquants, ils agissent en bloquant les récepteurs bêta-adrénergiques, ce qui entraîne une réduction de la fréquence cardiaque et de la force de contraction du cœur.

Alpha-bloquants : quelle utilisation ?

Ces types de médicaments peuvent s’administrer sous forme de comprimés, à action immédiate ou à libération prolongée, ou sous forme injectable en cas d'urgence.

Ils sont employés en cardiologie ou en urologie et demandent une prescription et un suivi médical.

Médicaments utilisés en cardiologie

Les médicaments alpha-bloquants utilisés en cardiologie sont des antihypertenseurs. En raison de leurs effets secondaires, ils sont prescrits le plus souvent en deuxième intention, pour remplacer ou pour compléter un autre traitement antihypertenseur mal toléré ou insuffisant.

Les principales molécules alpha-bloquantes employées en cardiologie sont :

  • la prazosine (Alpress, Minipress) ;
  • l'urapidil (Eupressyl, Mediatensyl) ;
  • le minoxidil (Lonoten).

Médicaments utilisés en urologie

Les médicaments alpha-bloquants utilisés en urologie ont une action symptomatique sur les troubles mictionnels dus à l'adénome prostatique.

Les molécules alpha-bloquantes prescrites sont :

  • l'alfuzosine (Xatral, Urion) ;
  • la doxazosine (Zoxan) ;
  • la silodosine (Silodyx, Urorec) ;
  • la tamsulosine (Josir, Mecir, Omexel, Omix) ;
  • la terazosine (Dysalfa, Hytrine).

Ces médicaments peuvent donc être administrés par voie orale ou par voie injectable. Le traitement par alpha-bloquants nécessite une prescription et un suivi médical régulier pour surveiller l'efficacité du traitement et détecter d'éventuelles conséquences indésirables. Mais l'hypertrophie bénigne de la prostate peut être traitée avec un fort taux de succès par ces médicaments chez de nombreux patients. Ils permettent de soulager les symptômes tels que la difficulté à uriner, la miction fréquente et l'incontinence urinaire.

Ils sont utilisés en deuxième intention pour traiter l'hypertension artérielle, souvent en combinaison avec d'autres médicaments antihypertenseurs.

Il est important de noter que leur utilisation nécessite une approche individualisée, avec une attention particulière portée à la santé globale du patient et à la gestion des incidences indésirables potentielles.

À noter certaines de ces molécules (comme la prazosine ou la doxazosine) peuvent être utilisées dans l'une ou l'autre des deux indications des alpha-bloquants (hypertension ou adénome prostatique).

Effets secondaires et précautions d'emploi des alpha-bloquants

En début de traitement, un effet secondaire fréquent, commun à tous les alpha-bloquants se manifeste par une hypotension orthostatique due à la vasodilatation, qui se traduit par la chute brusque de la tension artérielle en passant de la position couchée ou assise à la position debout, pouvant provoquer une syncope (perte de connaissance brève). Cet effet demande une adaptation progressive de la posologie, en particulier chez les personnes âgées ou en présence d'une pathologie vasculaire. De plus, des précautions sont recommandées pour éviter les chutes.

Les autres effets indésirables varient selon la molécule employée et d'une personne à l'autre. Il est possible d’observer des troubles :

Bon à savoir La forme comprimé à libération prolongée (LP), prise le soir au coucher peut réduire certains effets indésirables du médicament.

Avant de prescrire un alpha-bloquant, le médecin doit tenir compte de certaines contre-indications. Les alpha-bloquants sont contre-indiqués ou à utiliser avec précaution en cas :

  • d'hypersensibilité à un des composants du produit ;
  • d'hypotension trop importante ;
  • d'insuffisance rénale ;
  • d'insuffisance hépatique ;
  • de grossesse et d'allaitement ;
  • d'association avec des vasodilatateurs ou des antihypertenseurs et avec certains autres médicaments ; 
  • d'anesthésie générale (risque d'hypotension accru) et avant une intervention chirurgicale ophtalmologique (risque d'iris flasque pouvant entraîner des difficultés opératoires).

Si vous prenez un traitement alpha-bloquant, évitez la consommation d'alcool ou de drogues sédatives qui potentialisent les effets indésirables, demandez un avis médical en cas de prise d'un autre médicament et signalez au médecin les effets secondaires trop importants pour une adaptation de la posologie ou un changement de médicament.

Ces pros peuvent vous aider