Ibuprofène et paracétamol

Sommaire

Depuis le 15 janvier 2020, les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène et aspirine), bien que toujours disponibles sans ordonnance, ne peuvent plus être présentés en libre accès dans les pharmacies (décision de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé du 17 décembre 2019 modifiant la liste mentionnée à l’article R. 5121-202 du Code de la santé publique).

En effet, le paracétamol et l'ibuprofène sont des médicaments antalgiques de palier 1 selon la classification de l'OMS. Ils possèdent aussi une propriété antipyrétique utilisée pour traiter des fièvres d'origines diverses. Parce qu'ils sont en vente libre (sans ordonnance) dans les pharmacies, ce sont aujourd'hui, selon une étude, les deux médicaments les plus utilisés en automédication pour soigner les douleurs d'intensité faible à modérée.

En fonction de la pathologie douloureuse observée, vous pouvez avoir recours à l'un ou l'autre de ces médicaments ou dans certains cas à leur association dans un même traitement. L'essentiel sur l’ibuprofène et le paracétamol dans cet article.

 

Association ibuprofène et paracétamol : des actions et posologies différentes

En plus de leur action antipyrétique plus ou moins équivalente, le paracétamol et l'ibuprofène ont des modes d'action différents sur les maux. Il est essentiel de connaître leurs principales caractéristiques et leurs posologies pour les utiliser à bon escient.

Actions et posologies du paracétamol

Le paracétamol (souvent commercialisé sous le nom de Doliprane) est un antipyrétique et un antalgique à effet rapide. Il a peu d'effets indésirables et est généralement bien toléré.

C'est un médicament de première intention en cas de fièvre ou de douleur d'intensité modérée (céphalée, douleur dentaire, douleur due à un traumatisme ou liée à une pathologie infectieuse, etc.). Il est aussi utilisé pour soulager la température élevée chez l’adulte comme chez l’enfant. Il peut aussi être utilisé sur une longue durée en prévention des affections chroniques.

À noter : son action antipyrétique et antalgique s'exerce exclusivement par voie interne (voie orale, rectale, ou injectable). 

À forte dose et en usage prolongé, le paracétamol peut être toxique pour le foie. Il est donc important de respecter les posologies usuelles recommandées :

  • 500 mg à 1 g par prise, à répéter si besoin toutes les 4 à 6 heures, sans dépasser 4 g par jour, pour les adultes ou les enfants de plus de 50 kg ;
  • 10 à 15 mg/kg de poids corporel et par prise, à répéter si besoin toutes les 4 à 6 heures, sans dépasser les 60 mg/kg/jour, pour les nourrissons et les enfants de moins de 50 kg.

Quoi qu'il en soit, il est indispensable de prendre la dose la plus faible, le moins longtemps possible, de respecter la dose maximale quotidienne, l'intervalle minimum entre les prises et la durée maximale de traitement recommandée (3 jours en cas de fièvre, 5 jours en cas de douleur, en l'absence d'ordonnance).

Note : il est prudent de rechercher un avis médical ou pharmacien en cas d'effets indésirables ou de risques potentiels. Des études ont également souligné des complications possibles en cas d'insuffisance rénale, d'où l'importance de suivre un guide précis.

Actions et posologies de l’ibuprofène

L'ibuprofène est avant tout un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), ce qui signifie que son action antalgique diminue les douleurs liées à une inflammation. Il a aussi une action antiagrégant plaquettaire (il fluidifie le sang).

Pour traiter la fièvre et certaines douleurs inflammatoires (comme les règles douloureuses, les détresses dentaires, l'état grippal, les douleurs musculaires ou articulaires, etc.), il est indiqué de faire le suivi sur une courte durée.

À noter : il peut être employé par voie interne ou en application sur la peau.

Utilisé par voie orale en doses excessives, l'ibuprofène peut avoir des effets secondaires sévères sur le tube digestif ou la coagulation du sang. La posologie de l'ibuprofène par voie orale est limitée à :

  • 200 à 400 mg par prise à renouveler si nécessaire toutes les 6 heures, sans dépasser 1200 mg par jour, pour les adultes ou les enfants de plus 30 kg ; 
  • 200 mg à renouveler si nécessaire toutes les 6 heures, sans dépasser 600 mg par jour, pour les enfants de 20 à 30 kg ;
  • 20 à 30 mg par kilogramme de poids corporel et par jour, répartis en 3 ou 4 prises, sans dépasser 30 mg/kg/jour, pour les nourrissons et les jeunes enfants.

Selon l’ANSM, son intervention en monothérapie chez l’enfant est soumise à avis médical en raison des risques potentiels et des possibles complications. Une attention particulière est nécessaire en cas d'insuffisance rénale, pour éviter des effets indésirables.

Important : les AINS tels que l'ibuprofène ou l'aspirine doivent être évités en cas de varicelle et il faut se conformer aux contre-indications à partir du début du 6e mois de grossesse.

Association ibuprofène et paracétamol : cas d'utilisation et mode d'emploi

L’usage simultané du paracétamol et de l'ibuprofène peut être indiqué dans différents cas et selon un mode d'emploi particulier.

Quels sont les cas d'usage ?

On peut utiliser le paracétamol et l’ibuprofène ensemble comme AINS pour soulager :

  • les douleurs inflammatoires des muscles (courbature, contracture, tendinite...), des articulations (arthritearthrose, goutte...) ou des nerfs (sciatique, névralgie, lombalgie...) ;
  • les maux liés à un traumatisme ;
  • la fièvre importante, la forte température ou les petits maux courants très douloureux.

Bon à savoir : l’usage simultané du paracétamol et de l'ibuprofène potentialise l'action antalgique et antipyrétique de chacun des deux médicaments. 

Comment utiliser le paracétamol et l'ibuprofène ensemble ?

L'administration de paracétamol et d'ibuprofène peut se faire simultanément en cas de fortes douleurs ou fièvres qui résistent à l'action d'une première prise de l'un ou l'autre de ces médicaments. Le guide pour un emploi combiné est souvent déterminé par l’avis spécifique d’un médecin ou d’un pharmacien.

Bon à savoir : il est alors nécessaire d'espacer les prises de 6 heures minimum.

Pour les fièvres ou les douleurs persistantes, il est conseillé d'alterner les prises de paracétamol et d'ibuprofène toutes les 3 heures, sans dépasser la posologie quotidienne recommandée pour chaque médicament. Ces prises alternées permettent d'éviter les oscillations de la douleur ou de la fièvre. 

Quelques conseils pour utiliser l’ibuprofène et le paracétamol

Si vous devez utiliser l’ibuprofène et le paracétamol ensemble dans une approche de monothérapie, il est recommandé de : 

  • Toujours consulter un pharmacien ou un professionnel de la santé pour des recommandations spécifiques sur la combinaison de ces médicaments.
  • Vérifier l'absence de contre-indications avant de commencer le traitement. 
  • Ne pas dépasser les doses journalières recommandées pour éviter les surdosages (utiliser à la mesure minimale efficace, pendant la durée la plus courte. En effet, un lien a été établi entre la consommation régulière de paracétamol et d'ibuprofène et le développement de problèmes auditifs, comme la surdité ou les acouphènes).
  • Respecter les espacements des prises pour éviter tout risque.
  • Ne pas l'associer avec d'autres médicaments anti-inflammatoires ou avec l'aspirine (risque d'hémorragie ou de troubles gastriques).
  • Boire un grand verre d'eau avec chaque prise pour protéger le système digestif.
  • Prendre l'ibuprofène en mangeant pour éviter les brûlures d'estomac.
  • Arrêter le traitement dès la disparition des symptômes ou en cas d'effets secondaires importants.
  • Pour éviter les effets secondaires, le traitement par l'ibuprofène doit être limité à 5 jours en cas de douleur et à 3 jours en cas de fièvre. Le traitement par le paracétamol peut être poursuivi après l'arrêt de l'ibuprofène, mais si la douleur ou la fièvre persiste il est conseillé de consulter un médecin.

En conclusion,

  • L’ibuprofène et le paracétamol (largement connu sous le nom commercial Doliprane) sont des produits pharmaceutiques très utilisés en automédication pour soulager certaines douleurs ;
  • Ils présentent une efficacité croissante lorsqu’ils sont combinés ;
  • Leur combinaison peut présenter des effets secondaires, d’où l’importance de demander les conseils d’un médecin ou d’un pharmacien.

Toutes les vidéos présentes sur PagesJaunes au même endroit

PagesConseils regroupe à un seul endroit toutes les vidéos disponibles sur PagesConseils. Des centaines de vidéos pour vous inspirer et vous accompagner dans vos projets au quotidien.

Ces pros peuvent vous aider