Anamnèse

Sommaire

Issue des mots àna (remontée) et mnémè (souvenir), l'anamnèse signifie « rappel du souvenir ».

Emprunté à Aristote, philosophe grec et élève de Platon, le terme d'anamnèse est le plus souvent utilisé en médecine pour désigner certaines parties de l'enquête diagnostique qui reconstituent le passé de la maladie en ayant recours à la mémoire du patient et de son entourage.

Anamnèse : définition

Hippocrate, père de la médecine, pensait que l'homme est un résumé de l'Univers et que la maladie est la conséquence d'un déséquilibre entre les humeurs. Sa médecine considérait l'homme dans sa globalité et attachait beaucoup d'importance à l'histoire du malade. Cette philosophie médicale persiste dans certaines médecines actuelles (en Inde, en Chine, au Tibet, etc.) et en naturopathie.

Actuellement, on assiste peu à peu au retour d'une médecine hippocratique avec l'organisation des soins s'orientant sur une prise en charge plus globale de la personne.

Si l'on considère que la maladie est la conséquence d'un déséquilibre du fonctionnement de l'organisme d'origine multifactorielle, l'anamnèse doit explorer, examiner les antécédents médicaux du patient, les antécédents familiaux, son histoire de vie, ses habitudes de vie afin de pouvoir situer le patient dans sa globalité.

Réalisation de l'entretien médical : recherche de l'anamnèse

Les médecins apprennent à mener un entretien au cours de leur cursus d'études. Cet entretien revêt une grande importance pour la compréhension des plaintes et l'orientation médicale.

1re étape

Cette recherche passe par l'établissement d'une relation de confiance. Tout d'abord, le médecin se doit de se présenter. Il peut parfois être important d'expliquer au patient le déroulement de l'entretien, ses objectifs. Il doit se sentir suffisamment à l'aise pour pouvoir s'ouvrir au médecin et le laisser accéder à son intimité.

2e étape

Le médecin va devoir identifier le (ou les) motif(s) ayant motivé la consultation en laissant le patient s'exprimer librement et en posant donc des questions ouvertes.

Exemple : « Je vous écoute » ; « Qu'est-ce qui vous amène ? »

Le professionnel aura recours aux techniques de l'écoute active et de la reformulation.

Cette description que lui fera le patient de son problème et de son historique constitue ce que l'on appelle l'anamnèse actuelle. À cela s'y ajouteront ses antécédents médicaux personnels.

Le médecin procédera alors à l'anamnèse systématique,c'est-à-dire la recherche de symptômes appartenant aux différents systèmes ou appareils du corps humain. Ses questions examineront les systèmes ORL, endocrinien, circulatoire, respiratoire, locomoteur, nerveux, digestif, urinaire et rénal, psychique.

Il s'inquiétera aussi des traitements médicaux déjà en cours, des allergies ou intolérances existantes.

Une autre étape portera sur l'anamnèse familiale avec les antécédents familiaux, puis sur l'anamnèse sociale et personnelle qui explorera les habitudes de vie, les éventuelles dépendances (alcool, tabac, substances psychoactives, etc.).

Une autre étape s'attachera aux idées et croyances du patient quant à sa maladie ainsi que ses attentes et préoccupations.

3e étape

L'examen clinique fournira les éléments physiques, dynamiques et sensitifs au médecin.

À ce stade, le médecin aura déjà une idée globale des dysfonctionnements et pourra alors orienter son diagnostic et éventuellement le compléter ou l'affiner par des examens complémentaires. Il lui faudra alors expliquer, s'assurer de la compréhension de ses dires et proposer un traitement ou des examens complémentaires à son patient.

4e étape

Cette recherche de l'anamnèse peut se terminer avec une dernière question ouverte permettant au patient d'ajouter certaines informations qu'il n'aurait pas encore données.

Exemple : « Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez me dire ? »

À noter : l'anamnèse sera alors consignée dans le dossier médical du patient.

Une recherche bien menée permet d'éviter les erreurs médicales.

Ces pros peuvent vous aider