THC

Sommaire

Le cannabis n'est pas qu'un produit stupéfiant ! Cette plante possède des vertus thérapeutiques qui suscitent l'intérêt du monde médical... Encore balbutiante en France, l'utilisation de son principe actif, le THC, pourrait soulager des patients atteints de maladies invalidantes.

Le point dans notre article.

THC : qu'est-ce que c'est ?

Le THC, ou tétrahydrocannabinol, est le principe actif contenu dans le cannabis et responsable de ses effets sur le cerveau. Si la plante – Cannabis sativa – et ses dérivés sont utilisés à des fins récréatives de manière illégale, ses propriétés médicinales sont connues et exploitées depuis l'antiquité. La recherche médicale actuelle s'intéresse aux vertus de la plante et ses bienfaits sont aujourd'hui admis par la communauté scientifique.

Bon à savoir : le décret n° 2020-230 du 7 octobre 2020 (pris en application de la loi n° 2019-1146 du 24 décembre 2019 et modifié par le décret n° 2023-202 du 25 mars 2023) autorise à titre expérimental pendant 3 ans (jusqu'à fin mars 2024) l'usage médical du cannabis en France. L'expérimentation est menée depuis le 26 mars 2021 dans 215 structures de soin volontaires. Cinq indications thérapeutiques ont été retenues : certaines formes d’épilepsie sévères et pharmaco-résistantes, certains symptômes rebelles en oncologie, douleurs neuropathiques réfractaires aux thérapeutiques accessibles, situations palliatives – dans la prise en charge du cancer notamment comme stimulant de l'appétit afin d'éviter la perte de poids – et spasticité douloureuses des pathologies du système nerveux central (sclérose en plaques ou séquelles d'AVC).

Vertus du THC

Le cannabis est utilisé grâce à plusieurs propriétés thérapeutiques :

  • il apaise les douleurs ;
  • il calme les spasmes (activité anti-spasmodique) ;
  • il permet de lutter contre les nausées et vomissements ;
  • il stimule l'appétit ;
  • il apaise et aide à lutter contre l'insomnie.

Pour quels patients ?

Les vertus du THC peuvent ainsi s'avérer très utiles chez des patients traités pour un cancer, en luttant contre les effets secondaires de la chimiothérapie (notamment les troubles du goût et de l’odorat) et en soulageant les douleurs. Cette maladie, comme le SIDA, entraîne souvent un état de maigreur extrême, appelé cachexie, qui peut être amélioré par l'utilisation de ce principe actif. Il peut également aider les personnes atteintes de cancer ou d'anorexie mentale à reprendre du poids. Les patients souffrant de sclérose en plaque, ainsi que les épileptiques, peuvent également profiter de ses bienfaits.

Bon à savoir : le cannabis est un terme générique qui recouvre diverses plantes aux compositions variées et qui contiennent de nombreuses molécules différentes, dont certaines, seules ou associées ont des vertus thérapeutiques. Les médicaments à base de cannabis sont donc différents les uns des autres de par leur composition et leurs actions sont elles aussi différentes.

Sous quelle forme ?

La consommation de cannabis, sous forme de plante séchée ou de résine, est interdite dans de nombreux pays.

Cependant, les États-Unis, dès les années 90, commencent à autoriser son usage à des fins thérapeutiques, bientôt suivis par le Canada et certains pays européens. Cette utilisation est très encadrée et soumise à prescription médicale.

Le cannabis médical existe sous différentes présentations, notamment les fleurs de la plante, disponibles sous diverses formes plus ou moins dosées en THC : Bedrocan®, Bedrobinol®, Bediol® et Bedica®. Elles sont utilisées en infusion ou inhalées. Mais des études ont montré que le fait de les fumer augmente les risques de développer un cancer des poumons, elle n'est donc pas à privilégier.

Par ailleurs, des médicaments contenant du THC ont été développés :

  • À base de dérivés synthétiques de THC, la nabilone (Cesamet®) ou le dronabinol (Marinol®), à prendre par voie orale. Ils sont utilisés pour lutter contre les nausées sévères, lorsque les autres médicaments anti-émétiques ne fonctionnent pas, chez des patients traités par chimiothérapie notamment.
  • Le Sativex® (accessible en France depuis 2018) qui combine le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). Il se présente sous forme de spray et il est destiné aux patients souffrant de sclérose en plaques et souffrant d'une spasticité modérée ou sévère que les médicaments classiques ne parviennent pas à calmer.

Dans le cadre de l'expérimentation menée en France depuis mars 2021, les traitements se présenteront sous forme d’huile pour la voie orale et de fleurs séchées pour l’inhalation après vaporisation.

À noter : la Cour de cassation a prononcé la légalité de la commercialisation de produits à base de CBD (cannabidiol, une molécule non psychotrope), dès lors qu’il sont produits dans l’Union européenne (Cass. crim., 23 juin 2021, n° 20-84.212). En revanche, elle a confirmé que la conduite sous l’emprise de CBD est interdite, même si sa commercialisation est légale. Conduire après avoir consommé du CBD constitue une infraction (Cass. crim., 21 juin 2023, n° 22-85.530).

Effets indésirables et contre-indications au THC

La prise de THC peut s'accompagner d'effets secondaires et ne doit pas être prescrite dans certains contextes.

Effets indésirables

Les patients recevant des médicaments contenant du THC peuvent ressentir :

  • une sécheresse et des irritations au niveau de la bouche ;
  • des troubles cognitifs : difficultés de concentration, sensation d'euphorie, désorientation, étourdissements, somnolence, etc. ;
  • des troubles du transit intestinal, etc.

Contre-indications

Les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que les enfants, ne doivent pas suivre de tels traitements. Ils sont également inappropriés chez des patients :

Bon à savoir : la consommation d'alcool est déconseillée lors de traitement à base de THC.

Pour aller plus loin :

  • Découvrez les causes, symptômes et traitements de la sclérose en plaque.
  • En savoir plus sur les effets secondaires de la chimiothérapie.
  • Le gingembre est une plante qui aide à lutter contre les nausées, particulièrement indiquée en cas de chimiothérapie. Apprenez-en plus sur ce remède.

Ces pros peuvent vous aider